Cohabiter avec les Chauves-souris

Voici quelques signes qui peuvent indiquer la présence de chauves-souris dans les habitations

Présence de bruits

  • Différents petits bruits tels que des grattements ou des vocalisations.

Présence de fèces, communément appelé GUANO

  • Segmentées, étirées et friables;
  • Elles deviennent poudreuses lorsqu’elles sont écrasées ou broyées;
  • Elles ont une odeur déplaisante lorsque la colonie est importante;
  • Souvent les fèces sont collées sur les murs extérieurs là où les chauves-souris entrent.

Présence d’urine 

  • Elle se cristallise à la température ambiante;
  • Donne un aspect poudreux aux surfaces où elle a été déposée.

Astuces pour la cohabitation

  • Il est faux de croire que les chauves-souris causent des dommages comme certains rongeurs. En fait, les chauves-souris ne font qu’entrer par un trou qui était déjà présent dans la structure du bâtiment et occupent un espace souvent peu utilisé comme un entre toit. Le principal désagrément est l’accumulation des fèces. Pour éviter les inconvénients liés aux excréments de chauves-souris, vous pouvez, tôt au printemps, déposer une toile de plastique sur le plancher à l’endroit où ils s’accumulent. Vous pourrez ainsi plus facilement les enlever à la fin de l’été lorsque les chauves-souris auront quitté les lieux pour aller passer l’hiver dans un hibernacle (grottes ou mines abandonnées).

 

  • Il n’est pas nécessaire de paniquer si vous pensez que votre habitation accueille des chauves-souris, car les probabilités qu’un individu de la colonie ait la rage sont très faibles. En effet, comme la plupart des mammifères, les chauves-souris peuvent contracter le virus de la rage, mais seulement 1 % d’entre elles en sont atteintes. Il faut tout de même éviter les contacts avec ces animaux afin d’empêcher la possibilité de contracter cette maladie qui est mortelle pour l’humain et tous les mammifères. Il faut savoir que les chauves-souris retrouvées au sol ou moribondes ont plus de chance d’être rabiques, c’est-à-dire d’avoir la rage. Par conséquent, il est important de ne jamais toucher à une chauve-souris à mains nues, même si elle est morte.

 

  • Le plus important pour cohabiter avec une colonie de chauves-souris qui se serait établie dans votre grenier, est de calfeutrer tous les orifices et fentes qui existeraient entre le grenier et les espaces habitables de votre maison. C’est une précaution importante pour réduire les risques de contamination.

 

  • Idéalement n’entrez pas dans le grenier ou le secteur habité par les chauves-souris durant la période où elles sont présentes. Il sera de toute façon très difficile de les observer car elles se faufilent souvent dans des endroits inaccessibles. Pour les voir, installez-vous à l’extérieur et attendez la tombée de la nuit, elles sortiront du gîte par elles-mêmes.

 

Source:

Chauves-souris aux abris. Vivre en harmonie avec une colonie de chauve-souris [en ligne]. http://chauve-souris.ca/vivre-en-harmonie-avec-une-colonie-de-chauve-souris [page consultée le 26 novembre 2017].

Photo de Grande chauve-souris brune de Michel Sansfacon: www.flickr.com/photos/michelsansfacon/